La bière du mois : Agent provocateur, Craig Allan

Il est une bière qu’il m’est toujours extrêmement agréable de redécouvrir, surtout par ces mois d’été. Elle ne vient pas de l’autre bout du monde ; son étiquette n’a rien d’extravagant ; elle n’est même pas récente ; son nom ne contient pas les mot « Imperial », « Double Imperial », ou je ne sais quel autre terme à la mode ; pire encore, ce n’est même pas une IPA ! Et pourtant…

Cette bière, qui ouvre notre série sur les bières du mois, c’est l’Agent provocateur, du brasseur écossais Craig Allan, installé à Plessis de Roye, dans l’Oise. Le bonhomme, déjà, est à lui seul toute une histoire. Formé à la brasserie à Édimbourg, il travaille ensuite dans plusieurs micro-brasseries du Royaume-uni. Il débarque ensuite en France à la fin des années 1990, en Bourgogne, où il travaille dans plusieurs domaines viticoles, avant de s’installer avec sa famille en Picardie.

C’est de l’une de ses premières bières, l’Agent provocateur, dont je souhaite vous parler aujourd’hui. Craig Allan la présente comme une ale blonde (18 EBC) de style belge, brassée avec des houblons américains, notamment l’Amarillo et le Cascade, qui lui confèrent ses notes fruitées (agrumes) et florales. Avec une IBU à 65, on ressent une franche amertume, mais ici – contrairement à bien des bières – celle-ci est accompagnée par les arômes fruités et floraux décrits ci-dessus, pour créer en bouche un équilibre parfait. Rarement la magie entre l’amertume, l’aromatique, le caractère et un côté très rafraîchissant opère avec autant de magie.

A (re)tester sans attendre !

 

13 septembre 2019

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT