FIBA, les 20 ans du Festival International de la Bière Artisanale (Hauts-de-France)

 

Depuis 20 ans, il est attendu par tous les amoureux de la bière artisanale. Entre Lille et Dunkerque, le FIBA fait aujourd’hui partie de ces « petits » salons pourtant devenus incontournables. Retour sur la 20e édition.

Le FIBA se déroule tout un week-end dans le village de Ste Marie Capel (entre Lille et Dunkerque) le 4e dimanche de septembre. Cette commune de moins de 1000 habitants est située au pied du mont Cassel, au coeur de cette campagne flamande dotée de magnifiques paysages qui inspirent les artistes de tout type (de la naissance de la peinture de paysage à la cuisine contemporaine). Côté bière, nous nous situons au cœur d’un patrimoine brassicole flamand avec des houblonnières à quelques kilomètres. La bourgade est aussi voisine de la ville de St Sylvestre Cappel connue pour abriter la brasserie de St Sylvestre brassant la bière 3 Monts (rappelant les Mont des Cats, le Mont des Récollets et le Mont Cassel, tous voisins).

Le FIBA, un festival de bières et de brasseurs

Le cadre étant posé, il est temps de revenir discuter de bières et de brasseurs. Le FIBA s’est déroulé les 22 et 23 Septembre 2018. Pour la première année, un chapiteau a été installé à l’extérieur pour accueillir les différents brasseurs et l’espace de dégustation. La salle des fêtes est quant à elle maintenant dédiée au brassage amateur et aux différentes festivités prévues par le comité d’organisation. L’espace était suffisant pour accueillir l’ensemble des visiteurs. En parallèle de ce festival, un concours de brasseurs amateurs permet de juger le travail de tous ces amateurs éclairés (Rappelons que le terme amateur n’est pas péjoratif mais signifie « celui qui aime »).

Des producteurs locaux et une restauration est aussi proposée, nous y reviendrons plus tard de peur d’avoir l’eau à la bouche trop rapidement…

Un festival avec une histoire

Le festival a fêté cette année ses 20 ans. Cet événement est né dans une époque où la bière était moins « communiquée ». Les différentes éditions ont vu se développer des brasseries comme la brasserie d’Esquelbecq ouverte en 1996 mais aussi naître de belles histoires comme par exemple la Brasserie Saint-Germain (célèbre gamme Page 24) et la brasserie du Pays flamand (non moins célèbre gamme Bracine et Anosteke).

Parallèlement aux développements des brasseries professionnelles, le concours des brasseurs amateurs a permis la rencontre entre passionnés et fournisseurs. Le niveau qualitatif des bières ne cessant de s’améliorer d’année en année par ces échanges…

Le FIBA, initiateur de vocation

Lors de la première édition (cela ne nous rajeunît pas), alors étudiant, mes parents eurent la bonne idée de m’emmener à ce nouveau festival dans des paysages qu’ils affectionnent particulièrement. Mon attrait pour la bière existait déjà par la découverte du produit mais ce festival a permis de passer un cap avec l’achat de mon premier kit de brassage amateur. A l’époque, l’entreprise s’appelait Etavobra et a depuis été remplacée par d’autres amoureux de brassage amateur. Les années, les festivals, les brassins, les études se succédèrent en renforçant continuellement ma passion jusqu’à ce que cela en devienne mon métier…

Au fil des éditions en tant que brasseur amateur, amateur de bières, exposant, juré du concours, puis cette année comme président du jury, j’ai toujours trouvé un intérêt à redécouvrir ce festival.

Le FIBA, de la bière mais pas que…

Le Festival International de la Bière Artisanale accueille aussi quelques producteurs locaux présentant des produits gourmands mais un stand en particulier marque de nombreux visiteurs : la friterie ! Et oui, juste des frites peuvent donner le supplément d’âme qui fait de ce festival un autre festival. Ces frites sont cuites selon une recette secrète mais des indications indiquent déjà la présence d’ail, d’oignons et de laurier… Finalement, ce lieu est vraiment un festival de la gourmandise !

Le FIBA, lieu de rencontres

Certains pourraient penser aujourd’hui que ce type de festival perd de son attrait. En effet, les informations pour les brasseurs amateurs sont de plus en plus faciles à trouver sur le « web », le matériel facilement accessible, les bières sont disponibles dans de nombreuses caves à bières. Cela n’est pas sans compter avec l’échange humain et l’ambiance de ce festival qui n’a pas son pareil. Que de souvenirs, de discussions et de rencontres !

C’est un des lieux idéals pour rencontrer l’Association des amis de la bière qui œuvre pour la bière sous les différentes facettes (du collectionneur au brasseur amateur, du scientifique à l’historien de la bière). Je ne peux que saluer le travail effectué depuis toutes ces années et l’investissement dans ces événements.

A l’année prochaine !

Laisser un commentaire